Océanopolis !
Article mis en ligne le 9 avril 2013
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Les petites pensées du jour :
"L’Océanopolis c’est trop bien, ils ont trop de la chance les gens de Brest !"
"C’est grâce aux poissons qu’on a fait les feutres !"

Océanopolis, c’est un gigantesque musée consacré au monde de la mer. Il est constitué de thématiques et il se visite au fil de planisphères, photographies, vidéos mais surtout d’aquariums. Le plus majestueux et celui qui nous a le plus intéressé, voire même fasciné, c’est l’aquarium aux requins !

Atelier « Récifs coralliens en danger ! »

Nous avons observé du corail (Acropora palmata). Il a une forme en corne d’élan. Il a des tentacules qui piquent (il fallait prendre des gants pour se protéger). Quand il stresse, il « bave » et devient blanc.
Son squelette est blanc et il est fait en carbonate de calcium. Le corail est constitué de plusieurs polypes (=un être-vivant). Chaque polype contient des algues. Ils vivent en symbiose.
On fait du bouturage de corail, voici la recette :
1) on prend un cône de pipette en plastique, on coupe le bout.
2) on prend un anneau en plastique sur lequel on mets des bagues pour indiquer la date
3) on coupe avec une pince un bout de corail que l’on insère dans le cône
4) on a plongé la bouture à l’envers dans l’eau pour éliminer l’air qui se trouvait à l’intérieur du cône en plastique.
5) On plante le cône sur un support dans l’aquarium
Le corail va grandir (en un an il prendra 10 cm !). Océanopolis nous enverra une photo pour suivre la croissance de nos boutures !

« On a bien aimé cet atelier car on ne peut pas le faire en classe, on le fait qu’une fois dans sa vie ! »

Le pavillon tropical

Le pavillon tropical traite des océans et des êtres vivants demeurant entre le tropique du cancer et du capricorne. Dans les mers (la mer des Caraïbes) ou les océans (l’océan Indien), il existe une très grande diversité de poissons. Nous avons découvert plusieurs familles de poissons parmi lesquels les Ocelles qui ont un point au niveau de la queue (comme le poisson Papillon ou le Vivaneau), les Bancs parce qu’ils ont des rayures c’est le cas de la Demoiselle ou encore ceux issus de la famille des poissons à épines à cause d’une aiguille qu’ils ont au bord de la queue. Nous avons d’ailleurs pu observer aussi le poisson Chirurgien et le Naso !
On a vu des requins vue de dessus, vue de côtés et aussi grâce à un ascenseur panoramique en verre où nous sommes montés tous ensemble et qui nous a glissés le long des parois de l’aquarium. C’était super !
Les requins mesurent tous entre 1,00 m et 2,00 m. Il y a différentes variétés comme le requin taureau, le requin à pointe noire, le requin à pointe blanche et aussi le requin zébré (mais adulte il a des tâches, c’est quand il est jeune qu’il ressemble à un zèbre !). Ils cohabitent très bien entre eux, mais il faut dire que les soigneurs les nourrissent deux fois par jour ! Dans l’aquarium, il y a aussi une tortue qui pèse cent kilos ! Elle est très gourmande et ne se laisse pas faire. Il lui est arrivé de mordre les requins...
Nous avons également étudié l’anatomie du requin et ses différentes formes de reproduction.
Finalement, nous avons pu découvrir son habitat, des grands fonds aux récifs coralliens. Nous avons appris comment se forme des atolls où le requin aime venir se nourrir.

Le pavillon polaire

On a regardé un court-métrage sur les animaux qui vivent sur l’île des Kerguélen (île à côté de l’Antarctique).
On a vu des manchots (Manchot royal, Gorfou sauteur et Manchot papou). Un manchot ne vole pas à la différence du pingouin ! Retenez !
Les manchots reconnaissent leurs enfants par leur cris et réciproquement.
On a vu le nourrissage des phoques par les soigneurs. Les soigneurs donnaient une récompense lorsque le phoque avait exécuté ses ordres (se retourner, venir…). Les soigneurs dressent les phoques pour les habituer à l’Homme pour qu’ils n’aient pas peur lorsqu’il faudra les soigner.
On a vu une mâchoire de baleine (5m !).
On a vu comment les Inuits vivent et leurs croyances…En voici une :
La déesse Sana, c’était la plus belle femme Inuit avec plein de prétendants mais elle ne voulait pas se marier parce que jamais personne n’était assez bien. Son père l’a forcée à prendre un prétendant mais il était mystérieux. Il l’a amenée dans son île et elle s’est rendue compte que c’était un oiseau camouflé en humain. Elle appelle son père qui accoure la chercher. L’oiseau s’aperçoit qu’elle est partie et se met à battre des ailes et provoque une tempête qui fait presque dériver le bateau. Son père décide de la jeter à l’eau pour pouvoir rester en vie mais elle s’accroche au bateau donc il lui coupe les doigts. Ses doigts se transforment en mammifères marins et elle devient la déesse des fonds marins.
La légende dit que quand les pêcheurs de phoques Inuits ne respectent pas leurs proies, elle appelle tous les mammifères marins qui s’accrochent à ses cheveux et les pêcheurs se retrouvent dépourvus »

« On a aimé voir le nourrissage des phoques et toucher la glace ! »


Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • CIMG1456.jpg
  • 70 ko / JPEG
  • CIMG1411.jpg
  • 50.7 ko / JPEG
  • P1110324.jpg
  • 20.1 ko / JPEG
  • P1110325.jpg
  • 29.6 ko / JPEG
  • P1110319.jpg
  • 35.4 ko / JPEG
  • P1110332.jpg
  • 61.8 ko / JPEG
  • P1110335.jpg
  • 51.7 ko / JPEG
  • P1110347.jpg
  • 33.8 ko / JPEG
  • CIMG1488.jpg
  • 39.1 ko / JPEG
  • CIMG1516.jpg
  • 83.8 ko / JPEG
  • 2013-04-09_16.08.56.jpg
  • 1.4 Mo / JPEG


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2017 © Clg J. LURÇAT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.19