Une AMAP au collège
Article mis en ligne le 4 octobre 2013
dernière modification le 30 septembre 2013

par Moyano Marie-Christine
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

HISTORIQUE de la démarche AMAP

Dans les années soixante, au Japon , des mères de familles s’inquiètent des conséquences de l’agriculture intensive* et elles ont le sentiment d’empoisonner leurs enfants en les nourrissant.

Elles décident alors de se regrouper et de passer un contrat avec un agriculteur.
En échange de la garantie d’achat de toute sa production à l’avance, l’agriculteur s’engage à cultiver sans produits chimiques. Ainsi naissent les premières AMAP.

A la même époque en Europe (Allemagne, Autriche et Suisse), des expériences se basant sur le même principe se développent.

En 1985, le concept est importé depuis l’Europe vers les Etats-Unis. Les AMAP se développent ainsi et se répandent jusqu’au Canada, avant de traverser de nouveau l’Atlantique pour s’implanter en Grande-Bretagne.

En 2001, suite à un voyage aux Etats-Unis durant lequel il découvre les AMAP, Daniel VUILLON, agriculteur dans le sud de la France (Toulon), décide de lancer la première AMAP en France . Depuis, cette expérience permet de maintenir son activité dans sa région.

*L’agriculture intensive : système de production agricole poussée au maximum à l’aide de produits chimiques, et nécessitant une consommation d’énergie très importante.

Océane
Marion

300 HAS

16/09/2013


Dans la même rubrique

SOS AMAP
le 14 juin 2014
par Favoccia Marilyn

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2017 © Clg J. LURÇAT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.19